samedi 13 janvier 2018

The Last Seven Minutes revu et corrigé à la japonaise !

Le Shelter, espace musical situé à Tokyo, a vu le 7 janvier dernier le groupe xoxo (Kiss&Hug) Extreme, jouer, revisiter les paroles en japonais et chorégraphier, ce titre phare de l'album Attahk. Déjà, ce n'est pas commun.

Autant dire que je ne connaissais, et que je ne connais toujours rien, à ce groupe, mais il n'y a vraiment que nos ami(e)s japonais(es) pour faire naître une telle formation.
Imaginez un quatuor de jeunes filles, toutes habillées avec des robes à jupons façon "je refuse de grandir", danser, chanter et communier avec un public très réceptif, reprenant en chœur les mouvements des bras. Autre aspect amusant, la musique est jouée (bande ?) par des musiciens locaux mais dans une sonorité et un tempo très "pop", ce qui convient à l'ambiance générale et participe à notre étonnement.

Le tout fait très bonbon acidulé, mais c'est tellement décalé et rempli de joie qu'on ne peut qu'y céder ! Et quand je pense qu'il y en a qui prétendent qu'on ne danse pas sur Magma...

Merci à Naotsugu Ito, du groupe Christian Vander sur Facebook, de nous avoir fait remonter ce document vivifiant !





Et pour ceux qui veulent aller plus loin... 

3 commentaires:

  1. "dans une sonorité et un tempo très "pop", ce qui convient à l'ambiance générale et participe à notre étonnement."

    ça concorde tout à fait au style japonnais des années 80'.
    Bon 77' pour l'original mais faut voir à quoi ressemblait le punk japonais à l''epok.... ^^

    "Et quand je pense qu'il y en a qui prétendent qu'on ne danse pas sur Magma..."
    ah j'ai vu des métaleux se mouvoir façon très pop lors d'un concert de Magma :o)

    RépondreSupprimer
  2. Pour danser sur Magma, il y a aussi l'incontournable Klaus, voix et jeu de jambes parfaits !

    RépondreSupprimer
  3. Christian doit être ravi !
    C'est un bel hommage à son talent de compositeur.

    RépondreSupprimer